29 sept. 2009

Un peu de culture Chengyu

Un peu de culture Chengyu

Chengyu "Se mêler de ses affaires" (Yue zu dai pao)

« 请不要越俎代庖 Qing buyao yue zu dai pao. »( S.t.p., ne va pas dans la cuisine pour jouer au cuisinier)


En Chine, les gens utilisent habituellement l'expression Yue zu dai pao 越俎代庖 pour décrire quelqu'un qui se mêle des affaires des autres.

Ces 4 caractères font référence à un officiel responsable des ustensiles rituels pour les offrandes qui était allé dans la cuisine pour prendre la place du cuisinier ayant la responsabilité de la préparation des plats qui allaient servir d'offrandes.

Cette expression a été citée pour la première fois par un sage du nom de Xu You qui a décliné l'offre d'un monarque de le remplacer sur le trône.

Marketing Chine


Selon la légende, Xu vivait reclus, près du mont Qishan. Les gens de l'endroit disaient de lui qu'il était un homme d'une très grande intégrité.

Un jour, le roi Tang Yao vint voir Xu et lui fit part de son intention de lui offrir son trône, en lui disant : « Il n'y a pas de raison d'allumer une chandelle après que le soleil s'est levé, et il n'y a pas de raison d'arroser un champ quand il pleut. Vous êtes sage et très doué. Si vous étiez d'accord de me remplacer, notre État serait mieux administré et deviendrait plus puissant et plus prospère. »

Le sage Xu You lui répondit qu'il était comme un oisillon qui n'avait besoin que d'un petit nid sur une branche, qu'il n'était pas d'une grande utilité pour l'État et que le trône avait peu d'intérêt pour lui. « Votre Majesté fait un bon travail de gouvernance. Pourquoi me demandez-vous de vous remplacer ? Même si le cuisinier ne prépare pas les plats devant servir aux offrandes, le responsable des ustensiles sacrificiels ne doit pas aller dans la cuisine et accomplir le travail du cuisinier. »

Après cette conversation, Xu prit congé du roi et s'en retourna travailler dans les champs comme il le faisait quotidiennement.

source Chine information



Olivier VEROT
Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire