14 mars 2010

En Inde, Levi Strauss a décidé de permettre à ses clients de payer en trois fois les jeans qui valent plus de 33 dollars. Une décision mûrement réfléchie. Lors d'un premier test à Bangalore, la compagnie avait constaté que les clients qui choisissaient ce mode de paiement dépensaient 50 % de plus que les autres consommateurs.


Deux exemples qui montrent combien les grands groupes américains et européens courtisent les consommateurs asiatiques. Mais séduire la ménagère chinoise ou l'adolescent indien exige de bien comprendre leurs besoins et leurs exigences, expliquent les consultants de McKinsey dans un dossier « Competing for Asia's consumers » publié dans le « McKinsey Quarterly » du dernier trimestre 2009.

« Les plus grands groupes spécialisés dans les biens de consommation doivent s'adapter à la concurrence de groupes locaux pratiquant des prix bas, à des consommateurs aux revenus modestes dont les goûts changent et qui sont peu fidèles aux marques, à des réseaux de distribution morcelés », observe Todd Guild, directeur du bureau de McKinsey à Tokyo.


lire la suite sur http://toutsurlachine.blogspot.com/2010/02/les-asiatiques-dictent-leurs-gouts-yann.html




Olivier VEROT
Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire