11 mai 2010

La banque centrale chinoise

La banque centrale chinoise

La banque centrale chinoise a déclaré qu'elle voulait maintenir un taux de change du yuan "fondamentalement stable", alors que la crise de la dette grecque a assombri les perspectives de reprise économique.


Dans son rapport de politique monétaire pour le premier trimestre, la Banque populaire de Chine (banque centrale) a renouvelé sa promesse "d'amélioration d'un régime de taux de change régulé basé sur l'offre et la demande et adossé à un panier de devises".

Des responsables économiques chinois ont envoyé des signaux ces derniers mois sur un possible élargissement de la bande de fluctuation du yuan, dont le taux de change est censé être calculé selon un panier de devises, à la composition non précisée, depuis une réforme de 2005.
La fourchette, déjà élargie une fois depuis lors, est de plus ou moins 0,5% vis-à-vis du dollar par rapport au cours pivot fixé chaque matin par la Banque centrale, et de plus ou moins 3% contre les autres devises.
Depuis l'été 2008, la monnaie chinoise a été de facto ré arrimée au dollar, pour soutenir les manufactures chinoises durement frappées par la baisse de la demande étrangère.
Le rapport de banque centrale chinoise a par ailleurs mis en garde contre des pressions inflationnistes, notamment sur le coût du travail et le prix des ressources naturelles.
La banque centrale prône une politique monétaire "modérément détendue", au moment où les marchés craignent de nouvelles mesures de resserrement du crédit, notamment pour éviter une surchauffe dans le secteur immobilier.


Olivier VEROT
Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire