1 sept. 2010

Contrefaçon : à qui profite le crime ?

Contrefaçon : à qui profite le crime ?

Un article intéressant sur le blog de fabrice gueroux

Fausses montres de luxe, réseaux de distribution hyper organisés, sites de fabrication et de montage stratégiquement implantés… Des sommes colossales sont dépensées pour mener une lutte acharnée contre une machine qui ne cesse d’améliorer la qualité de ses produits et son chiffre d’affaires.

La Fédération de l’Industrie Horlogère Suisse estime l’impact de la contrefaçon à 40 millions d’unités produites par an (par opposition, 26 millions de montres suisses originales ont été exportées en 2008) pour un bénéfice net de l’ordre d’un milliard de dollars....

lire la suite

Olivier VEROT
Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire