21 sept. 2012

L'histoire du superflic chinois: Wang Lijun

L'histoire du superflic chinois: Wang Lijun


Il s'agit d'un ancien super flic, en réalité, qui s'était battu dans le sud contre la mafia chinoise, puis à Chongqing et désormais l'ancien chef de la police de Chongqing et bras droit du dirigeant déchu Bo Xila. C'était il y a longtemps que l'on n'avait pas vu cela dans le pays. En effet, le dernier de ces procès rarissime de hauts dirigeants remonte à 2008, avec celui de Chen Liangyu, l'ex-chef du PCC de Shanghai, condamné à 18 ans de prison pour abus de pouvoir et corruption. Traditionnellement, les dirigeants communistes relèvent de la justice interne de Pékin, régie par sa Commission central de discipline.

Il est en ce moment jugé au tribunal de Chengdu, devant lequel a été jugé mardi l'acteur-clé de la plus retentissante affaire politico-criminelle de Chine.

Les raisons de ce procès "détournement de la loi à des fins personnelles, défection, abus de pouvoir et corruption


"le procureur a fait valoir que Wang pourrait faire l'objet de la clémence" des juges et qu'"il pourrait recevoir un châtiment plus léger ou une peine réduite"

 Souvenez vous Wang Lijun avait fait défection en demandant l'asile politique au consulat américain de Chengdu, en février après avoir appris de la propre bouche de l'épouse de Bo Xilai, qu'elle avait assassiné par empoisonnement l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, un proche de la famille Bo.

NB : Gu Kailai a été condamnée le mois dernier à la peine de mort avec sursis, ce qui équivaut en Chine à la perpétuité.

Olivier VEROT
Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire