28 oct. 2012

Bo Xilai est officiellement exclu

Bo Xilai est officiellement exclu 


Le vice-président Xi Jinping, 59 ans, devrait remplacer le président Hu Jintao, actuel secrétaire-général du parti, en place depuis 10 ans. L'affaire avait fait l'effet d'une bombe en illustrant l'intensité de la lutte pour les postes-clés au sommet du parti unique, qui règne d'une main de fer sur le pays depuis plus de 60 ans. (plus d'information sur Wikipedia)


Bo Xilai image via

Et Bo Xilai a été exclu des rangs de l'Assemblée nationale populaire qui a mis fin à son immunité parlementaire. (M. Bo Xilai, un ex-membre du Bureau politique du PCC âgé de 63 ans, à l'origine du plus retentissant scandale politico-financier de ces dernières années en Chine. ) Personnalité flamboyante, Bo Xilai, aspirait aux plus hautes fonctions, est détenu au secret depuis avril, date à laquelle il avait été suspendu de ses fonctions.  "Fils de", il est l'un des nombreux "princes rouges" qui jouent un rôle essentiel dans la Chine d'après Mao et Deng Xiaoping: son père, Bo Yibo, révolutionnaire de la première heure, fut lui-même membre du bureau politique.

Gu Kailai, l'épouse de Bo Xilai,  a été condamnée à mort avec sursis - équivalent à la perpétuité - en août dernier pour le meurtre par empoisonnement d'un homme d'affaire britannique, Neil Heywood. (voir l'histoire complète)

Impliqué, Wang Lijun, le superflic, qui a méné une partie de sa vie une bataille contre la mafia était le chef de la police de Chongqing, et bras droit de Bo Xilai. Wang Lijun a été condamné à 15 ans de prison le mois dernier. Ayant découvert cette affaire, il avait demandé l'asile politique au consulat américain de Chengdu, et est inculpé principalement de cela. (lire la totalité de l'histoire)

Le Cas Bo xilai

Bo Xilai doit comparaître devant la justice pour y répondre d'accusations multiples, notamment de corruption "massive", à une date non précisée.

 L'exclusion du Parlement de Bo Xilai, à qui beaucoup prêtaient des ambitions au niveau national, a été décidée par le comité permanent de l'ANP, réuni depuis mardi à Pékin, a précisé Chine nouvelle.

Le Parti communiste chinois souhaite tirer un trait sur cette affaire avant l'ouverture le 8 novembre de son congrès, qui doit donner lieu à une transition prévue de longue date, marquée par un rajeunissement des plus hauts dirigeants.
Bo Xilai dispose toujours de puissants soutiens dans le parti, et son procès devrait permettre d'affaiblir ses partisans.



Bo Xilai doit répondre officiellement des chefs d'accusation de corruption "massive", de relations sexuelles "inappropriées" avec plusieurs femmes, et d'avoir "commis de graves erreurs et abusé de son pouvoir dans l'affaire d'homicide volontaire concernant Wang Lijun et Gu Kailai, pour laquelle il porte une lourde responsabilité".






source: agence officielle Chine nouvelle


Olivier VEROT
Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire