26 août 2013

Epermarket interview réalisée et publié sur envie d'entreprendre...

Epermarket interview réalisée et publié sur envie d'entreprendre... 


Avec 18 ans d’expérience professionnelle dans l’industrie alimentaire, JY Lu est à présent véritablement préoccupé par la qualité et la sécurité alimentaire en Chine et il a décidé d’agir en ouvrant Epermarket – un site pour les expatriés de Shanghai. On peut y acheter avec confiance de la nourriture de qualité. Les produits sont importés et la qualité du service à la clientèle est une de ses priorités, il a passé plus d’un an à développer le système ERP de l’entreprise, l’équipement de l’entrepôt, le développement de la gamme de produits et en sélectionnant rigoureusement les meilleurs fournisseurs.
lire l'intégralité ici

Quel est votre marché cible et de quel pays la majorité de vos clients viennent-il?

Depuis que nous avons ouvert, nous avons surtout mis l’accent sur la population d’expatriés de Shanghai. Je peux dire que les familles étrangères et les jeunes professionnels sont une grande partie de notre base de données clients, mais les étudiants, ainsi que les familles chinoises riches, sont également présents. Notre gamme de produits est principalement importée et soigneusement sélectionnée pour répondre aux besoins de la communauté des expatriés occidentale à Shanghai. Notre site fonctionne en 3 langues étrangères en plus de Chinois – Anglais, Français et Allemand. Les expatriés de pays anglophones représentent une grande partie de la communauté des expatriés locale, mais les Allemands et les Français sont aussi en grand nombre.
Nous sommes encore une jeune entreprise alors maintenant nous devons en priorité faire connaître nos valeurs à cette communauté à Shanghai. Nous connaissons également le pouvoir d’achat croissant et l’intérêt pour les produits importés des clients chinois. Dans les prochaines années, nous avons pour ambition d’être le plus grand supermarché de Shanghai non seulement pour les besoins des expatriés, mais aussi des clients chinois.



Olivier VEROT

Aucun commentaire:

Publier un commentaire