19 juil. 2016

Les langues et les pays offrant le plus grand potentiel en e-Commerce


Brexit aussi pour la langue anglaise ? Dans les années à venir, elle pèsera de moins en moins pour les ventes en ligne. De nouvelles langues s'affirment. Parmi les pays qui se distinguent, la Chine, le Brésil et la Russie.



Rome, le 18/07/2016. Translated, entreprise leader sur le marché des traductions, récemment listée parmi les principales entreprises de technologie européennes du Tech Tour Growth 50, renouvelle et améliore son étude T-Index avec une nouvelle méthode de calcul. T-Index classe 195 pays et leurs langues respectives en fonction de leur potentiel de ventes en ligne, en combinant le nombre d’internautes à l'estimation du montant de leurs dépenses annuelles par tête. Une vue d'ensemble unique et complète des opportunités d'investissement dans le commerce électronique mondial.

Le commerce en ligne d'ici à 2020 : l'étude T-Index révèle les langues et les pays offrant le plus grand potentiel



L'étude et l'infographie sont disponibles ici.

« T-Index a été créé pour guider nos clients dans leur choix de langues de traduction de leurs contenus dans le cadre d'un projet d'internationalisation, », explique Marco Trombetti, le PDG de Translated.

Les résultats de l'étude indiquent une plus grande diversité linguistique et une moindre importance de l'anglais d'ici 2020, avec la montée en puissance de langues aujourd'hui minoritaires. En 2016, 2 langues seulement suffisaient pour atteindre 50 % du pouvoir d'achat en ligne, alors qu'en 2020, il en faudra 3 (anglais 33,1 %, chinois 12,8 % et espagnol 8,4 %). Le russe et l'arabe dépasseront l'italien (10ème langue du classement en 2020), tandis que le turc, l'indonésien et le persan font partie des langues émergentes à prendre en considération pour remporter des parts de marché encore peu explorées.

Avec un T-Index de 29,9 %, les États-Unis sont toujours en tête du classement par pays. Ils rassemblent  plus de 278 millions d'utilisateurs Internet dépensant en moyenne par tête 41 217$ par an. Le pays est loin devant la Chine, en deuxième place avec 8 %. Selon les projections T-Index, en 2020, la Chine rattrapera rapidement les États-Unis, obtenant une part de marché de 12,7 % contre 20,6 % pour le géant américain.

Le Brésil et la Russie, respectivement aux 7ème et 10ème rangs en 2016, deviendront des marchés de plus en plus attractifs pour les ventes en ligne. Selon les projections des données pour 2020, les deux pays pourraient même dépasser l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni.

L'Inde, le 2ème pays le plus peuplé du monde, se classe au 5ème rang en 2016, avec un T-Index de 1,3 %. Avec un faible taux de pénétration Internet (actuellement de 18 %) et des dépenses par tête de ses internautes enregistrant une croissance rapide (+22 % de 2010 à 2014), l'Inde a toutes les cartes en main pour devenir un pays clé pour le commerce électronique. Selon les projections, d'ici 2020, elle occupera le 13ème rang devant l'Espagne et la Corée du Sud.

T-Index conseille aux experts marketing, propriétaires de sites e-commerce ou de blogs les pays sur lesquels miser et les langues dans lesquelles traduire leurs contenus, afin de développer leur activité en ligne et d'obtenir le meilleur retour sur investissement possible suite à leur projet d'internationalisation.

En savoir plus

L'étude T-Index est menée chaque année par Translated, une des premières agences de traduction en ligne fondée en 1999, et aujourd'hui l'une des plus innovantes dans son secteur. Elle fournit des services de localisation à plus de 75 000 clients dans le monde entier, des start-ups aux multinationales (Google, HP, Expedia, etc.). En mars 2016, Translated a été listée parmi les futures « licornes » européennes potentielles. Pour en savoir plus, cliquez ici.


 Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire