19 sept. 2021

Les réformes de l'économie Chinoise

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré que le gouvernement poursuivrait ses efforts pour stabiliser les prix des matières premières en utilisant diverses mesures, a rapporté l'agence de presse d'Etat Xinhua.

lutte contre l'inflation 


Le gouvernement mettra un accent particulier sur l'utilisation des instruments du marché, a déclaré M. Li lors d'une visite dans la province du Guangxi, dans le sud de la Chine. Les politiques au niveau macro doivent être calibrées précisément en fonction des besoins des entreprises locales, en particulier en période d'incertitude économique, a-t-il ajouté.


La réforme et l'ouverture ont joué un rôle clé dans la relance de l'économie. La Chine s'ouvrira davantage à l'économie mondiale pour assurer une chaîne d'approvisionnement industrielle plus stable.
Le Guangxi peut profiter à la fois de sa situation géographique et des règles du partenariat économique RCEP Asie-Pacifique pour approfondir ses liens avec les autres pays membres du RCEP.
Le secteur privé est essentiel à une économie dynamique et l'État continuera d'approfondir les réformes pour renforcer l'environnement des affaires pour les entreprises privées.

La Chine a fait la une des journaux la semaine dernière en annonçant qu'elle allait libérer du pétrole brut de sa réserve stratégique de pétrole et le vendre dans un mouvement que Bloomberg a qualifié d'"intervention sans précédent".

La Chine est un pays en pleine ébulition, et s'implanter en Chine est devenu stratégique pour les entreprises françaises explique un membre du Chinese business Club. 



Pétrole


En effet, c'était la première fois que la Chine annonçait la vente de pétrole de sa réserve stratégique. La taille de cette réserve est inconnue car le gouvernement ne publie jamais ces données, mais les analystes ont utilisé l'imagerie satellitaire pour estimer la quantité de pétrole stockée par la Chine.

La raison de cette décision était, bien sûr, les prix du pétrole. À plus de 70 $ US le baril, le brut semble être devenu trop cher pour Pékin après que l'inflation des prix à la production a atteint un sommet de 13 ans le mois dernier, selon un rapport de Reuters. Le même rapport citait l'administration chinoise des réserves alimentaires et stratégiques nationales, déclarant que les ventes de pétrole "stabiliseraient mieux l'offre et la demande sur le marché intérieur et garantiraient efficacement la sécurité énergétique du pays".


La plus grande serre économique du monde, qui a connu une croissance de 8,44% jusqu'à présent cette année, est aux prises avec des prix élevés des matières premières depuis des mois, tout comme le reste du monde. Contrairement au reste du monde, il a des leviers à actionner lorsqu'il décide qu'il en a assez.

Ce qui est intéressant, c'est que ce n'est peut-être pas la première fois que la Chine vend du pétrole de sa réserve stratégique. Pourtant, c'est la première fois qu'il le rend public, a déclaré Amrita Sen d'Energy Aspects au Financial Times.

"Ce n'est pas nouveau, mais l'annonce est nouvelle et je pense que c'est une tentative de leur part de tempérer les prix intérieurs", a expliqué un spécialiste e-Commerce en Chine.

L'autre chose intéressante, comme indiqué dans le rapport du Financial Times sur l'actualité, est que la première annonce du genre est intervenue peu de temps après la dernière réunion de l'OPEP + où le cartel a décidé de continuer à ajouter la production aux taux convenus plus tôt malgré les appels - y compris du président américain Joe Biden - pour augmenter l'offre sur le marché afin de tempérer la hausse des prix. Comme l'a dit le chroniqueur de Reuters Clyde Russell, la vente de pétrole était tout au sujet du message, pas tellement du pétrole lui-même.

Stratégie Chine

28 mai 2021

5 Conseils pour exporter en Chine



La Chine est en pleine expansion et même en voie de dépasser l'économie des Etats-Unis.
En même temps, nous parlons de presque 1,4 milliards d'habitants, et ça, ça en fait du pouvoir d'achat...

Aujourd'hui, la Chine est un pays connecté et sa population en pleine ouverture au monde international. De plus en plus d'étudiants Chinois décident de partir étudier à l'étranger, et copient petit à petit les tendance occidentales. 

A titre d'exemple, le secteur du luxe a trouvé ses meilleurs clients en les Chinois, et c'est pas pour rien que les cabinets de conseils prévoient jusqu'à +48% d'achats de luxe en Chine pour fin 2021.
Les opportunités pour les entreprises étrangères sont nombreuses. 

Je vous conseille de voir ensemble 5 conseils pour exporter en Chine. 

# SE DOTER D'UN BON GUANXI


Le Guanxi ? C'est le réseau professionnel avec lequel vous avez réussi à tisser des liens de confiance
Il vous servira en Chine, énormément. 

Des conseils, des recommandations, des avis... Ce sera toujours bon à prendre plutôt que de partir seul à l'aventure. 

Cela peut être d'autres entrepreneurs étrangers qui auraient déjà réussi à s'intégrer en Chine. Ils pourraient par exemple vous faire part de leurs mauvaises expériences que vous pourrez ainsi vous éviter dans le futur. 

Au contraire, ils peuvent également vous faire part des conseils, des bonnes adresses et des coutumes en Chine que vous ne connaîtriez pas suffisamment.

Votre Guanxi peut -et devrait- aussi être composé de personnes chinoises. Rien de mieux pour apprendre sur le tas. Et vous pourrez -et devrez- mutuellement vous soutenir. 

La personne pourrait recommander vos produits à ses amis et faire évoluer votre marque et ainsi que vos ventes. En échange, soyez ami avec lui, proposez-lui des promotions groupées etc.  

Par où commencer pour construire votre Guanxi ? Rejoignez des clubs et/ou des organisations qui se spécialisent dans les relations d'affaires avec la Chine. 

C'est ce que fais le Chinese Business Club présidé par Harold Parisot.

Il explique ainsi : "Les déjeuners du Chinese Business Club sont des temps forts. Au-delà des intervenants, on y échange, on y trouve des appuis, on y noue des partenariats : les Chinois sont très pragmatiques et veulent faire du Business entre la France et la Chine". 

# LE BRANDING 

Le Branding ? C'est l'image de marque, toutes les valeurs de votre marque que vous voulez transmettre. 
En Chine, le bouche-à-oreille va très vite, et les Chinois sont très influencés par les apparences. 

S'ils sont devenus les premiers acheteurs de luxe au monde ce n'est pas anodin : les produits de luxe sont souvent de très bonne qualité, garantie un bon moment, et les marques sont reconnaissables facilement. 

De quoi montrer aux gens qu'ils ont de l'argent, et les moyens de dépenser de grosses sommes pour les produits qui en valent la peine. 

Il n'y a pas besoin de vendre des produits hors de prix pour réussir en Chine, vous l'aurez compris. 

Mais faites attention à ce que vous transmettez à propos de votre marque. Mettez bien en avant vos avantages concurrentiels afin de vous démarquer au mieux, et de les inciter à acheter chez vous et en toute confiance. 

# COMMUNIQUER SUR LES RESEAUX SOCIAUX CHINOIS 


Ce conseil là est plutôt logique... En Chine, adaptez vous aux Chinois.

Il va ainsi de soit d'utiliser les réseaux sociaux chinois pour promouvoir vos produits. Et si cela peut paraître logique, il vaut mieux le rappeler : écrivez en Chinois mandarin pour cibler les habitants de l'Empire du Milieu. 

Tout est dans l'adaptation. 

Les dernières tendances en vogue ? Réaliser des livestreaming - des vidéos en direct - et bien faites de même. Les vidéos sont attractives, elles attirent le regard et les internautes y sont plus attentifs. 

Aussi, en Chine : exit Facebook, Instagram ou Twitter. 
Vous devrez être présent sur Wechat, Weibo ou encore The Little Red Book...

Pas d'inquiétude là encore, si vous ne savez pas comment vous y prendre, des agences sont spécialisées dans le marketing et les applications chinoises telle que Gentlemen Marketing Agency

# RENDRE L'ACHAT PRATIQUE

Vous avez  réussi à créer un bonne image de marque travaillée et à faire un bonne communication en ligne, avec de beaux visuels. Le tout avec des messages amusants, écris en chinois mandarin, et postés sur les réseaux sociaux chinois. 

Vous avez bien débuté. 

Maintenant il faut rendre l'achat accessible. 

Vous pouvez créer votre propre page traduite en Chinois, mais vous pouvez aussi vendre vos produits sur les plateformes d'achats en ligne chinoises. Celles-ci sont connues et déjà monnaie courante en Chine. Les Chinois ont confiance en celles-ci, et les transactions y sont simplifiées. 

La plus connue : Alibaba. C'est la plateforme mis au jour par Jack Ma qui facilitent et propose des services entre entreprises pour le commerce de détails.

En étant présent sur Alibaba, vous aurez déjà de nombreux potentiels clients. 

Maintenant vous pouvez également vendre en B2C sur d'autres plateformes telles que Tmall, Pinduoduo ou encore JD.com en fonction de la catégorie de vos produits. 
Ces plateformes proposent pour la plupart des boutiques en ligne. Vous pourrez alors avoir votre propre page, personnalisable avec vos visuels afin de partager votre identité de marque. 

L'achat est simplifié sur ces plateformes, et les internautes hésitent ainsi moins à finaliser leur achat. 

# FAIRE APPEL A DES KOLS

On s'adapte, et on reste à jour. 

La dernière clé du succès en Chine : collaborer avec des KOL - Key Opinion Leaders -. 
Ce sont les influenceurs, présents spécialement sur les réseaux sociaux chinois.

Le choix est large, et les conséquences sont admirables. 

Dites-vous qu'en offrant un lot de vos produits à un KOL, celui-ci pourra le promouvoir auprès de tous ses abonnés en ligne, souvent comptés par milliers, lors d'une seule et même séance de live. 

Autrement dit, les abonnés de votre KOL partenaire seront aussi de potentiels clients pour vous. 
Plus un KOL a d'abonnées, plus vous aurez de chance d'augmenter vos ventes. 

L'influence de celui-ci sera votre nouvel outil de communication. 

Les acheteurs chinois leur font confiance : ils sont souvent eux-mêmes Chinois, et ils ne risqueraient pas de perdre toute leur communauté en ligne en vantant de faux atouts de vos produits.

17 févr. 2021

Patrick Le Chinois白马哥 2021


Interview du smart tour de Patrick le chinois. 

29 nov. 2020

Le marché du véhicule électrique en Chine

Les nouvelles des géants chinois de la technologie qui font équipe avec les constructeurs automobiles traditionnels ne manquent pas ces jours-ci. Les entreprises d'Alibaba à Huawei s'efforcent de devenir pertinentes dans l'industrie automobile d'un billion de dollars, qui elle-même cherche une transition électrique et une mise à niveau intelligente à mesure que la 5G arrive à maturité.

Le constructeur automobile public SAIC Motor, un acteur majeur en Chine, a dévoilé cette semaine une nouvelle branche de véhicules électriques appelée Zhiji, dans laquelle Alibaba et une entité soutenue par le gouvernement de Shanghai sont actionnaires minoritaires. Le rapprochement intervient alors que les startups chinoises des véhicules électriques comme Xpeng et Nio et leur prédécesseur Tesla voient leurs actions monter en flèche ces derniers mois. source techcrunch

La Chine est un gros marché pour Tesla et tous les constructeurs un peu luxe. 

Stratégie Chine