3 mai 2016

Que représente le tourisme Chinois en Indonesie ?

Le tourisme en Indonésie et partuculièrement Bali  est une composante importante de l'activité économique de l'indonésie, dont il est l'une des principales sources de rente économique. Il ne représentait toutefois que 3 % du PIB indonésien en 2011, alors qu'au niveau mondial sa contribution est de 9 %.

L'indonésie en chiffres 


  • 13 466 îles, 
  • la seconde plus longue côte au monde 
  • 4, 1 340 suku (groupes ethniques) enregistré lors du recensement de 2010 
  •  plus de 700 langues parlées  et un climat tropical, 
  • ainsi qu'une nature et une culture très diverses qui sont les composantes majeures du tourisme en Indonésie. 
  •  Actuellement, le tourisme en Indonésie est géré par le Ministre de la Culture et du Tourisme. 




Les riches chinois aiment aller à Bali ! 


Des campagnes touristiques internationales ont été concentrées largement sur l'aspect destination tropicale, avec comme pour image le sable blanc des plages et l'imagination de ciel bleu. Les stations balnéaires et hôtelières furent développées dans quelques îles indonésiennes, avec les îles de Bali, comme destination principale. le tourisme culturel est aussi une partie importante de l'industrie touristique du pays.

  • Les temples de Toraja, 
  • Prambanan et Borobudur,
  •  Yogyakarta et Minangkabau 


sont des destinations connues pour le tourisme culturel. Depuis 2000, chaque année, environ 5 millions de touristes étrangers ont visité l'Indonésie.

Mais c'est surtout le tourisme intérieur qui est en plein essor, en raison d'une solide croissance économique et l'émergence d'une nombreuse classe moyenne.


L'indonésie cherche à capter les touristes chinois ! 


Quand le ministre indonésien de la culture et du tourisme a parié, au début de la crise économique mondiale, que les touristes afflueraient à Bali pour échapper au stress de la récession, beaucoup ont ri sous cape.

En réalité, Jero Wacik avait raison. L'industrie touristique indonésienne ne connaît pas de pause et 2010 promet d'être l'année de tous les records. L'archipel mise sur 7 millions de touristes internationaux, et sur 7 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros) de recettes, contre 6,3 milliards en 2009. Troisième source de devises pour le pays et gros pourvoyeur d'emplois, le tourisme est choyé par Djakarta.


L'Indonésie - 17 000 îles sur une surface de près de quatre fois la France - se sait très en retard par rapport à ses voisins, Singapour et la Malaisie, qui attirent respectivement 9 millions et 17 millions de visiteurs par an. Améliorer l'image du pays et rassurer les touristes est ici un souci constant. Personne n'a oublié les attentats de Bali (2002 et 2005), celui de Djakarta (été 2009), ainsi que la série de catastrophes naturelles (tsunami, tremblement de terre, inondations...) qui ont endeuillé l'archipel. "Les attentats de 2002 ont mis le tourisme à terre.


Bali, le grand boom 

L'impact a été dramatique. Bali s'est vidée d'un seul coup. Mais depuis 2006, c'est reparti comme jamais, avec une particularité : l'arrivée toujours plus importante de touristes asiatiques, surtout chinois", souligne Socrate Georgiades, fondateur et directeur du mensuel La Gazette de Bali. En 2009, le nombre de touristes chinois a bondi de 37 %, pour passer à 204 000 (contre 50 000 trois ans plus tôt). "Ils cherchent avant tout le soleil et veulent passer du bon temps, à l'inverse des Européens, qui, eux pratiquent un tourisme plus culturel", relève M. Georgiades.


Les touristes japonais numéro 1

Pour l'instant, les Chinois restent largement devancés par les Japonais (330 000 visiteurs chaque année) et par les Australiens. Viennent ensuite les Malaisiens, les Coréens et les Taïwanais. Autre percée spectaculaire : celle des Indiens. Leur nombre a triplé ces cinq dernières années, pour passer à 124 000. Les plus fortunés viennent à Bali marier leurs enfants, alimentant la mode des "villas de mariages". Il n'est pas rare de voir débarquer dans l'île quelque 600 Indiens, venus à bord d'un avion spécial, pour une cérémonie de mariage.

sources:
Le monde
Tourhebdo
this blog 
legend hotel
wikipedia



 Olivier VEROT Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire