22 mars 2020

Le renforcement des contrôles sanitaires à l’arrivée en Chine

En raison du renforcement des contrôles sanitaires à l’arrivée en Chine, les passagers sont confrontés à une très longue attente lorsqu’ils débarquent à Shanghai, pouvant aller jusqu’à une dizaine d’heures, voire plus. Ces conditions difficiles sont à prendre en considération avant tout projet de voyage, en particulier pour les personnes avec des besoins spécifiques, les personnes fragiles, les voyageurs avec enfants en bas âge et les femmes enceintes. Il est rappelé à tous de prévoir eau et nourriture en quantité suffisante, de respecter les précautions d’usage à toutes les étapes du voyage pour minimiser tout risque de contamination, et notamment de :
-          porter un masque autant que possible,
-          éviter de se toucher le visage,
-          se laver fréquemment les mains,
-          nettoyer les surfaces de vos écrans et autres objets régulièrement touchés,
-          utiliser des mouchoirs uniques,
-          tousser dans son coude.

Il est par ailleurs rappelé qu’en cas de découverte d’un cas suspect ou confirmé dans votre avion, les autorités sanitaires peuvent décider du confinement d’une partie des passagers en centre collectif pour 14 jours. Dans les jours suivants votre arrivée, il est également possible qu’elles viennent vous chercher à domicile pour vous conduire en quarantaine dans un centre collectif (en pratique un établissement hôtelier) en cas de découverte d’un cas confirmé postérieure à l’arrivée.
A Shanghai et dans le Jiangsu, une quarantaine stricte de 14 jours est obligatoire en cas de séjour ou de transit dans l’un des 24 pays suivants : Corée du Sud, Japon, Italie, Iran, France, Espagne, Allemagne et Etats-Unis, Royaume-Uni, Suisse, Suède, Belgique, Norvège, Pays-Bas, Danemark, Autriche, Australie, Malaisie, Grèce, République Tchèque, Finlande, Qatar, Canada et Arabie Saoudite.
A Shanghai, cette quarantaine peut se faire à domicile sous certaines conditions (être testé négatif au COVID-19 à l’arrivée ; disposer d’un logement jugé conforme par le comité de quartier pour une mise en confinement ; avoir l’engagement de l’ensemble des occupants de l’appartement qu’ils suivront cette quarantaine ; etc). Dans le cas contraire, la quarantaine aura lieu dans un établissement hôtelier désigné par les autorités comme centre collectif de confinement (frais d’hébergement et de repas à la charge de la personne concernée).
Dans le Jiangsu, cette quarantaine n’est effectuée qu’en centre collectif de confinement.
Au Zhejiang, les autorités de chaque municipalité disposent d’une latitude d’appréciation pour déterminer le lieu de son exercice (domicile ou centre collectif) et la liste des pays considérés comme à risque diffère sensiblement, mais inclut la France.
Il est rappelé aux Français résidents en Chine, tout comme aux Français de passage, qu’en cette période de crise il est impératif de respecter les règles de prévention édictées par les autorités chinoises pour éviter toute propagation du virus. Les personnes qui enfreignent les règles du confinement ou qui rompent leur quarantaine avant son terme de 14 jours s’exposent à des poursuites.
En outre, le gouvernement chinois impose le port du masque dans tous les lieux publics. Il vous appartient de suivre cette règlementation.
Pour plus d’informations sur les formalités à l’arrivée, consulter sur le site du consulat général les mesures locales prises par les autorités chinoises, qui sont régulièrement mises à jour.
Pour toute urgence avéréevous êtes invités à en informer le Consulat Général de France à Shanghai : accueilconsulat.shanghai@diplomatie.gouv.fr ou au (8621) 60 10 63 00



Aucun commentaire:

Publier un commentaire