21 janv. 2014

Apple en Chine la réussite n'est pas si facile !

Apple en Chine la réussite n'est pas si facile !


Symbole de la réussite financière et accessoire incontournable de la panoplie « bobo » en Occident, la marque à la pomme a beaucoup plus de mal à s'imposer comme une référence branchée dans l'empire du Milieu.
article du monde.fr 

Des produits encore trop chers pour le marché chinois L'offre de China Mobile, dévoilée vendredi, est plus chère que ce que les analystes attendaient. Pour posséder un iPhone 5S sans le payer au prix fort (environ 650 euros dans un Apple Store chinois pour le modèle 16GB), les abonnés devront s'engager pour deux ans et payer 71,6 euros par mois. Un tarif élevé dans un pays où le salaire moyen dans le secteur privé tourne autour de 3 640 euros... annuels (chiffres : Bureau national des statistiques chinois). Même si le marché est en plein boom, le pouvoir d'achat des Chinois ne leur permet pas de se payer ce type d'appareil. Les prix pourraient toutefois être tirés à la baisse par la concurrence que vont désormais se livrer China Mobile et ses deux rivaux, China Telecom et Unicom, qui pourraient, selon la presse locale, raboter les prix des offres « abonnement + terminal », non seulement pour attirer de nouveaux utilisateurs, mais aussi pour retenir leurs propres abonnés. L'iPhone abordable n'est donc pas pour tout de suite et a priori pas pour les Chinois : c'est en Inde qu'Apple devrait attaquer le marché avec une politique de prix agressive. Selon la presse indienne, la firme de Cupertino (Californie) devrait y tester la vente de ses stocks d'iPhone 4, un ancien modèle, à un prix - vraiment - discount.

China Mobile et Apple

Si la réserves d'abonnés de China Mobile a quelque chose à rêver , les deux premiers jours de la vente de l'iPhone 5 paquet sur ​​cet opérateur ont , si l'on en croit le rapport du New York Times , ne mobilise pas les foules , et les analystes formulent encore prévisions très prudentes :
Forbes suggère 2-3000000 terminal qui devrait être adopté dans les quinze premiers jours , un dynamisme qui en grande partie à mettre sur le compte de la période de la Nouvelle Nouvel An chinois, qui vient d'ouvrir . Cette année , le nombre d'iPhones vendus par China Mobile devrait être de l'ordre de 10 à 25 millions d'unités . Par rapport à un 150 millions d'iPhones vendus aux États-Unis , qui a trois fois moins d'habitants en 2013 ( chiffres d'Apple ) bagatelle . Dans un Wall Street Journal donné quelques jours avant le lancement de l'offre d'entrevue China Mobile , Tim Cook , CEO d'Apple , a suggéré que les ventes d'iPhone au dernier trimestre de 2013 avaient été « la plus importante jamais enregistrée en Chine . " La période coïncide avec le lancement de l'iPhone 5 , ce qui explique les ventes de pointe. Tim Cook , offrant China Mobile va également réduire les iPhones sur le marché noir achetés à l'étranger puis revendus dans le manteau . " Le marché gris est alimentée par le fait que beaucoup de gens veulent un objet qui n'est pas diponible où ils veulent acheter , explique Tim Cook . Partir de ce week-end , nous allons vendre des iPhones dans plus de 3000 places supplémentaires . " L'accord de distribution entre Apple et China Mobile , lancé en 2007 , l'année de lancement du premier iPhone , a longtemps achoppé sur des questions techniques , la norme 3G chinoise alors ne pas être compatible avec les iPhones . Il est maintenant configuré pour des choses normes 4G . Encore un problème , que l'accès à l'App Store : il est étroitement contrôlé par les autorités chinoises , qui décident quelles applications les Chinois peuvent acheter , et qui sont interdits dans le pays .  

Un concours grand et puissant 

La Chine a fait des smartphones , et il le fait bien : les cinq plus grands fabricants chinois de smartphones part seul 20 % de la tarte mondiale . Face à des produits coûteux Apple, le consommateur chinois est l'embarras du choix . Et l'expertise locale est augmenté: en Chine sont produit et assemblé une grande partie de composants d'Apple , ses fabricants ont donc une grande expertise dans le domaine . D'Apple ne se classe qu'au huitième position dans le marché des smartphones chinois , dominé par le coréen Samsung ( fin de 2013 , 21 % des smartphones expédiés en Chine sont Samsung , qui réalise 18 % de son chiffre d'affaires pour le type de produit ) . Rare pour une performance de fabricant étranger dans un pays qui privilégie les marques locales . Symbole de la réussite financière et accessoire indispensable de la " bobo " gamme en Occident , la marque Apple est beaucoup plus difficile de s'imposer comme une référence à la mode dans l'Empire du Milieu .

Lancement Friday , 17 Janvier avec une offre de China Mobile , le plus grand opérateur de téléphonie mobile en Chine , Apple espère attirer les acheteurs qui sont lents à être convaincu et récupérer des parts de marché érosion ces dernières années . Sensibilisation potentiel énorme mais faible Le marché chinois représente un potentiel sans précédent dans le monde , mais la Chine est le seul pays où la part de marché d'Apple est en déclin depuis plusieurs années : 6,2% au troisième trimestre de 2013 , contre 10% en 2012 ( chiffres : Canalys ) . La firme à la pomme est déjà présent en Chine à travers des contrats avec deux opérateurs de taille moyenne, China Telecom et China Unicom , mais avec 763 millions d' abonnés , China Mobile pèse beaucoup plus lourd que les deux premiers combinés . Pomme se rend compte que dans la Chine de 10% de son chiffre d'affaires dans le monde entier ( tous les appareils inclus ) et 3,5% de ses ventes de smartphones .
Merci

via 
 Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire