26 mars 2013

Les cours de chinois redeviennent importants


Avec les SMS, les enfants chinois ont perdu l'écriture de leur langue 

Le vent du changement vient de Hong Kong: avec la généralisation de l'écriture SMS et des ordinateurs, le niveau de chinois écrit y a fortement diminué ces dernières années chez les jeunes. Les professeurs s'en alertent, avec une baisse annuelle de 10% des résultats aux examens du secondaire due à des fautes d'écriture. Avec une interface électronique, il n'est plus nécessaire de savoir tracer les caractères chinois. Partout dans le monde, les claviers ont changé les façons de pratiquer sa langue écrite. Pour tous ceux qui ont accès aux téléphones mobiles ou aux ordinateurs, on utilise de moins en moins l'écriture manuelle au quotidien. L'email a remplacé la lettre ou la carte postale, la plupart des documents légaux sont à présent tapés sur ordinateur puis simplement signés. Dans les universités de nombreux élèves utilisent un ordinateur portable pour noter les cours. Pour leur future carrière il est important de bien apprendre le chinois.

L’écriture manuelle

La "génération du pouce" en Chine tape des SMS en pinyin, donc en phonétique, et le programme se charge de proposer tous les caractères correspondant à ces sons. Il suffit donc de savoir lire le chinois pour pouvoir l'écrire. C'est ce qu'il y a de plus simple. L'autre système principal pour écrire le chinois sur un appareil mobile est l'écriture manuelle. En effet les écrans tactiles permettent de remettre au goût du jour les caractères. Une fois qu'on a appris à reconnaître les caractères, il est utile de s'entraîner sur son téléphone ou sa tablette à écrire des petits messages en chinois en utilisant le système d'écriture manuelle plutôt que le pinyin, dès qu'on a un peu le temps (dans le bus par exemple). C'est une bonne gymnastique mentale, mais surtout cela permet de mieux mémoriser les caractères. Pour ceux qui veulent apprendre le chinois il existe aussi des cours de chinois ou des applications pour s'entraîner à réviser les caractères, comme "Chinese writer", qui utilisent les listes de l'examen HSK, la référence internationale. Du pinceau de calligraphie à l’écran tactile, la boucle est bouclée. 




Retrouvez également toute l'information sur la langue chinoise sur Twitter et Facebook

Olivier VEROT Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire