22 mai 2013

La Chine et le commerce chinois !

La Chine et le commerce chinois ! 


Le ministère du Commerce chinois a une fois de plus fait savoir que la Chine est prête à « défendre ses droits et intérêts légitimes » en accord avec les règlements de l'OMC et ses propres lois.

L'offensive de Bruxelles contre les pratiques commerciales douteuses de Pékin suscite une levée de boucliers. Les derniers combats se jouent dans les télécommunications et le solaire. Clairement, sur le front commercial, c'est avec la Chine que l'UE ferraille le plus, avec 18 contentieux et enquêtes, sur un total de 31.

 La semaine dernière, haussant le ton, les Chinois ont averti que l'instauration par l'Europe de taxes sur les panneaux solaires «endommagerait sérieusement» le commerce bilatéral. Le porte-parole du ministère du Commerce, Shen Danyang, a estimé que «provoquer des frictions commerciales avec la Chine, c'est comme attacher un boulet à son propre pied». Et que cela n'aidera pas l'Europe à briser les chaînes de la crise. 


La querelle porte sur un volume de 21 milliards d'euros d'exportations chinoises, qui seront taxées à 47 %.
Pékin a appris, toujours la semaine dernière, que l'UE s'apprêtait à lancer une enquête sur les subventions dont bénéficieraient les équipementiers en télécommunications chinois Huawei et ZTE. 

Le ministère du Commerce a une fois de plus fait savoir que la Chine est prête à «défendre ses droits et intérêts légitimes» en accord avec les règlements de l'OMC et ses propres lois. La Chine doit par exemple décider en juin d'éventuelles taxes sur le polysilicone - utilisé dans la fabrication des panneaux solaires -, importé notamment d'Europe. 
Ancien ambassadeur de Chine en Grande-Bretagne, Ma Zhenhua déclare au Figaro que «si l'UE lance une enquête, la Chine va certainement réagir. 

Or si une guerre commerciale éclate, les deux parties seront perdantes».


Stratégie Chine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire