7 oct. 2015

Dans un restaurant en Chine

DANS UN RESTAURANT EN CHINE 




  Il m'arrive parfois de diner dans un restaurant simple et sans faste de Yantai-Laishan , frequente par une petite classe moyenne chinoise : cette expression n'est pas du tout depreciative , mais reflete juste la realite : la clientele n'est pas riche ( la clientele aisee de Qingdao a sa disposition nombre d'etablissements luxueux ) , elle n'est pas pauvre non plus , elle est de condition moyenne ,disposant d'une modeste aisance " XIAO KANG " ...




L'etablissement est situe dans un quartier de bureaux et de logements neufs destines aux employes et a leurs familles . Comme partout, ce type de restaurant est une entreprise familiale : la famille entiere y travaille : le pere est aux fournaux avec des aides, la mere a la caisse , les soeurs servent , une petite jeune fille recoit les clients et les placent ... Lors du " coup de feu " vers 18 heures , le petit garcon de la maison arrivant de l'ecole , donne lui aussi un coup de main , en repondant aux urgences tonitruantes des clients affames ... " FU WU YUAN ... ! ( " Service .. " ! ) . Ce n'est pas un bistrot ,ni un estaminet , ni une gargotte, ni une cantine , c'est un modeste restaurant des familles , propret et meme coquet , bien eclaire par de petits lustres .,egaye de plantes vertes , et muni de toilettes impeccables .....

 Les tables sont rondes ,gentiment dressees , a la mode chinoise , et plusieurs sont carrees pour accomoder les couples . Aux murs , des affiches vantant des boissons et , surveillees jalousement de pres par la caissiere , des bonnes bouteilles de vins ou de maotai offertes a la tentation ....Le restaurant est ouvert tous les jours , matin , midi et soir , toute l'annee .... Toute la famille s'en occupe et se relaie sans cesse .... En entrant dans l'etablissement , je ne manque jamais de saluer respectueusement le Bouddha en fer dore , tout seul en haut sur une etagere , qui a l'air de s'ennuyer ferme depuis longtemps ...il est relegue dans un coin , il est mis au coin comme un ecolier pas sage et n'a devant lui aucune des nourritures terrestres que les fideles deposent habituellement aux pieds des Bouddhas ...
Apparemment personne ne s'occupe de lui , mais il est souriant quand meme .. il est de bonne composition ,meme pas triste , ni affame ... Il faut dire que le spectacle en dessous de lui est tres distrayant ...
Il domine l'assemblee humaine qui s'agite sous lui , il est comme au theatre, un spectateur " au poulailler " , il peut observer a loisir ( il a tout le temps devant lui ) ce mouvement pele-mele perpetuel d'etres etranges se precipitant pour manger et boire, parler en meme temps , puis repartir rapidement pour laisser leur place a d'autres congeneres ...Sa position strategique est egalement ideale pour estimer de la qualite des plats , a en juger par les effluves subtiles dont les volutes montent titiller ses narines ... A partir de 17:30 , les premiers clients arrivent ( heure d'hiver : les bureaux ferment a 17 heures ) ,clientele d'habitues , des hommes entre eux , collegues , joyeux d'etre ensemble pour diner ( en Chine , le repas est toujours une fete ...) , puis arrivent les familles , de la grand mere en pyjama ( sa mere avait les pied bandes ) au nourrisson pleurnichard , les petits garcons bruyants et les petites filles toujours tres joliment habillees , charmantes et bien elevees .

 Le brouhaha commence a s'intensifier ... A 18 heures , le restaurant est plein a craquer ..Il y regne une chaleureuse convivialite .... Les clients s'interpellent , appellent les serveuses , qui courent dans tous les sens et virevoltent comme des danseuses de flamenco ..Vacarme de bon aloi ...Joie de vivre communicative , chaude ambiance joyeuse .... Allegresse generale , bonne humeur et decontraction : les serveuses qui sont soeurs jumelles s'amusent et chahutent avec les clients , tout le monde rie , certains boivent ( " GAN BEI GAN BEI ... retentissants ... ) ; personne ne prete attention a moi , la presence d'un " LAOWAI " dans ce quartier n'etonne personne ,n'interesse personne , meme les enfants ne me regardent pas ... je suis tres tranquille , les portions sont plus que genereuses , et l'addition est tres legere ...La cuisine est rapide , les mets arrivent immediatement Le service est efficace .

Les Chinois aiment etre servis sitot installes Sitot la commande passee , sitot servie ....Mais en genral ils ne s'attardent pas longtemps a table ... sitot le repas termine ,on part ...on ne laisse rien dans les plats , on reclame des DABAO pour emmener les restes a la maison ....excellente habitude ... C'est une nourriture familiale nutritive de Yantai ( LU CAI , LU CUISINE ) , a base de legumes ( broccolis , choux ,pois , tomates etc,..) , poissons ( que l'on choisit vivant dans des viviers ) , poulets , viandes , fruits de saison ... Vers 20 heures , il n'y a plus personne , a part quelques couples se declarant leur flamme a voix basse ... Le Bouddha peut s'assoupir ... il n'y a plus
rien a surveiller ce soir ... La famille va tout nettoyer et ranger car demain matin est un autre jour ... 

Article proposé par Michel


Stratégie China

Aucun commentaire:

Publier un commentaire